jeudi, novembre 26, 2020
No menu items!

Syrie: une équipe de l’OIAC en route pour Douma

Must Read

Nigéria : Les artistes Tiwa Savage, Don Jazzy et Yemi Alade placés en garde à vue

La police nigériane a convoqué certaines stars pour leurs prises de position publique par rapport au gouvernement...

Mali : Environ 10 soldats tués dans une embuscade au centre du pays

On annonce du côté du Mali, au moins 10 soldats maliens tués dans la nuit de jeudi...

France : Hugo Biolley élu maire à 19 ans, devient le plus jeune de l’hexagone

"Aux âmes bien nées, le bonheur n'attend point le nombre des années". Cette déclaration de Pierre Corneille...

Deux groupes d’experts de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) arriveront en Syrie samedi 14 avril pour faire la lumière sur ce qu’il s’est réellement passé samedi 7 avril dans la ville rebelle de Douma, près de Damas, où les Occidentaux accusent le régime syrien d’avoir perpétré une attaque à l’arme chimique. Les enquêteurs ont obtenu l’aval des autorités syriennes qui se sont engagés à les laisser travailler librement.

Que s’est-il passé dans la Ghouta orientale le 7 avril ? L’enclave rebelle de Douma a-t-elle été visée par une attaque chimique ? Et si oui, le régime de Damas en est-il responsable ? C’est en partie à ces questions que devront répondre les spécialistes de l’OIAC, une organisation indépendante basée à La Haye.

C’est elle qui en septembre 2017, lors d’une mission d’enquête à Khan Cheikhoun, une localité du nord de la Syrie, avait déjà démontré l’usage de sarin, un produit hautement létal. L’attaque avait fait 87 morts, en majorité des civils. Le gaz sarin avait également été utilisé en août 2013 lors d’une attaque contre la Ghouta justement. L’enquête diligentée par l’ONU n’avait alors désigné aucun coupable, car leur mandat à l’époque ne visait pas à établir une quelconque responsabilité.

Mais l’organisation qui intervient en Syrie pour veiller au respect des promesses d’élimination des stocks de tous les produits chimiques, a dans ses textes le devoir d’identifier « les personnes, entités, groupes ou gouvernements qui ont perpétré, organisé ou commandité » l’utilisation des armes chimiques, y compris le chlore.

Dans l’attente des conclusions de cette mission, une réunion de l’OIAC est prévue lundi pour discuter de l’attaque chimique présumée à Douma qui a fait au moins 40 morts.

→ Attaque aux armes chimiques à Douma? La guerre des images sur les réseaux socia

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -

Latest News

Nigéria : Les artistes Tiwa Savage, Don Jazzy et Yemi Alade placés en garde à vue

La police nigériane a convoqué certaines stars pour leurs prises de position publique par rapport au gouvernement...

Mali : Environ 10 soldats tués dans une embuscade au centre du pays

On annonce du côté du Mali, au moins 10 soldats maliens tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade...

France : Hugo Biolley élu maire à 19 ans, devient le plus jeune de l’hexagone

"Aux âmes bien nées, le bonheur n'attend point le nombre des années". Cette déclaration de Pierre Corneille répond bien à la vie...

France : Accusé de vol des objets religieux, un curé est placé en garde à vue

Accusé d’avoir volé des objets religieux, Francis Michel, un ancien curé de Thiberville ( Eure en France) a été placé en garde...

Covid-19 au PSG : Neymar et deux autres joueurs testés positifs

La covid-19 n'a peur ni de la grandeur du Paris Saint Germain ni de ses stars. Et voilà la star Neymar, Di...
- Advertisement -

More Articles Like This

- Advertisement -