dimanche, avril 11, 2021
No menu items!

Côte d’Ivoire: Célébration de «Paquinou», le phénomène s’étend aux villages du nord du pays

Must Read

Presse Togolaise en deuil: Lucien MESSAN est décédé

Après le décès du journaliste alirou tchakala il y'a presque de 2 mois , la presse togolaise...

Bénin : Le commissaire du 1er arrondissement de Cotonou limogé

Le commissaire du 1er arrondissement de Cotonou Moussa Akindes Zakariya est relevé de ses fonctions .

Covid-19 : La vaccination s’élargie à d’autres cibles

La campagne de vaccination débutée le 10 mars dernier avec les personnels soignants et les personnes âgées...

Chaque année, les populationsbaoulé originaires du centre de la Côte d’Ivoire célèbrent la Pacques résurrection de Jésus Christ, «Paquinou  ».

Ce phénomène gagne du terrain au fur et à mesure que les années passent et a dépassé les frontières du centre du pays.

Le nord est désormais rentré dans la danse. Comme les populations du centre, celles de cette partie du pays, mettent à profit la période de la semaine pascale pour se réunir dans les villages et parler de développement.

Depuis des années l’on assiste à l’organisation de rencontres dans la partie septentrionale du pays durant la fête de la Pacques.

Cette année encore, les populations ont déferlé dans les villages des départements de Niakara, Korhogo, Ferké, pour prendre part aux activités des mutuelles de développement.

Heureusement l’édition 2018 de la célébration de la Pacques a coïncidé avec la campagne commerciale de l’anacarde dans le nord.

Les populations ont les ressources nécessaires pour célébrer la Pacques, même si cette campagne semble moins fructueuse que la précédente à cause de la faible production de l’anacarde.

Si au nord, ce sont pour la plupart les cadres qui font le déplacement dans les villages, au centre en plus de cette catégorie de personnes, les planteursbaoulé  de cacao et de café prennent d’assaut les villages après un an d’absence ou plus.

«C’est un grand moment de retrouvailles des fils et filles de même village partis créés des plantations de café, cacao, hévéa, etc. en zone forestière, au sud et à l’ouest du pays ou encore exerçant en zone urbaine, pour réfléchir sur les questions liées au développement. Ce, en marge de l’aspect festif ponctué généralement de danses tradi-modernes, de partage de mets variés, de règlement de problèmes familiaux, etc., » explique un cadre du village de Molonoublé.

Nous apprenions par ailleurs que cette année, les « fêtards » ont eu du mal à se rendre dans leurs différents villages.

Il s’agit principalement de ceux qui ont quitté leur lieu de résidence, le vendredi.

Ils auraient connu un calvaire indescriptible entreYamoussoukro  etTiébissou  à cause des embouteillages monstres dus à l’incivisme des conducteurs.

Des transporteurs affirment avoir rallié cette distance de moins de 30 Km à plus de 5 heures de temps alors qu’habituellement, ils le font en 40 minutes.

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -

Latest News

Presse Togolaise en deuil: Lucien MESSAN est décédé

Après le décès du journaliste alirou tchakala il y'a presque de 2 mois , la presse togolaise...

Bénin : Le commissaire du 1er arrondissement de Cotonou limogé

Le commissaire du 1er arrondissement de Cotonou Moussa Akindes Zakariya est relevé de ses fonctions . l'information a été...

Covid-19 : La vaccination s’élargie à d’autres cibles

La campagne de vaccination débutée le 10 mars dernier avec les personnels soignants et les personnes âgées de 50 ans et plus...

Covid-19:la situation ce mercredi 07 avril 2021 au Togo

Cent quatre-vingt-onze (191) des 1840 personnes testées sont positives portant le nombre total de cas positifs à 11501. Ces 191 personnes dont...

FAT: Une nouvelle Unité d’intervention spéciale désormais créée

Dans un arrêté datant du 02 avril 2021 dernier ,la ministre des armées Marguerite Gnakadé a annoncé la création au sein des...
- Advertisement -

More Articles Like This

- Advertisement -