dimanche, avril 11, 2021
No menu items!

Brésil: la Cour suprême favorable à l’incarcération de l’ex-président Lula

Must Read

Presse Togolaise en deuil: Lucien MESSAN est décédé

Après le décès du journaliste alirou tchakala il y'a presque de 2 mois , la presse togolaise...

Bénin : Le commissaire du 1er arrondissement de Cotonou limogé

Le commissaire du 1er arrondissement de Cotonou Moussa Akindes Zakariya est relevé de ses fonctions .

Covid-19 : La vaccination s’élargie à d’autres cibles

La campagne de vaccination débutée le 10 mars dernier avec les personnels soignants et les personnes âgées...

L’ex-président brésilien et favori de la présidentielle d’octobre pourrait se retrouver derrière les barreaux après la décision de la plus haute juridiction du pays, ce jeudi 5 avril. Celle-ci a rejeté la demande d’habeas corpus de l’icône de la gauche, qui a été condamné en seconde instance à 12 ans de prison pour corruption.

Après 11 heures de débats et à six mois d’une élection présidentielle pour laquelle il était donné favori, Luiz Inacio Lula da Silva devrait commencer à purger sa peine de 12 ans de prison dans les prochains jours.

Si le feu vert a été donné, les avocats de Lula peuvent encore présenter des recours, mais seulement sur des aspects techniques, et non pas sur le fond. Cela signifie que Lula devra bien purger sa peine peut-être dans quelques jours, une fois que toute la procédure judiciaire aura été conclue, rapporte notre correspondant Martin Bernard.

L’ancien président a été condamné pour avoir reçu un luxueux appartement en bord de mer de la part d’une entreprise de bâtiment en échange de faveurs dans l’obtention de marchés publics.

Décision loin d’être unanime

La décision de la Cour suprême est pourtant loin d’être unanime : six de ses membres ont voté contre l’habeas corpus, cinq autres pour sa concession. Elle représente un coup dur pour l’ancien président de gauche, mais une victoire pour les procureurs de l’opération « Lavage-Express », l’enquête qui a mis au jour un gigantesque scandale de corruption impliquant des hommes politiques de tous bords et qui secoue toute l’Amérique latine.

Elle confirme aussi la jurisprudence datant de 2016 stipulant que toute peine de prison peut commencer à être purgée dès la condamnation en seconde instance. Une décision favorable à l’habeas corpus aurait en revanche pu permettre à tous les condamnés de rester en liberté jusqu’à l’épuisement de tous les recours.

À Brasilia, les manifestants avaient été séparés en deux groupes, comme lors du procès de Dilma Rousseff en 2016. Dès que la tendance contre Lula s’est dessinée, ses adversaires ont commencé à chanter l’hymne national et à fêter leur victoire. Et de l’autre côté de la barrière, c’était la désolation, car Lula reste l’un des hommes politiques les plus populaires au Brésil, même s’il a aussi beaucoup de détracteurs… et surtout la gauche devra trouver un nouveau candidat pour la présidentielle d’octobre prochain.

Lula dénonce un complot

À la tête de son pays de 2003 à 2010, Lula nie farouchement les faits qui lui sont reprochés, invoquant l’absence de preuves et dénonçant un complot pour l’empêcher de briguer un troisième mandat. Cela huit ans après avoir quitté le pouvoir.

L’ancien ouvrier de 72 ans est l’une des personnalités politiques les plus charismatiques de l’Amérique latine et a quitté les reines du pays avec un taux de popularité record. Dans la course pour un retour lors des élections d’octobre, cette décision pourrait arrêter son ambition de pouvoir, alors qu’il était donné favori.

« Je veux juste que la Cour suprême rende justice. Je ne veux aucun bénéfice personnel et qu’elle indique quel crime j’ai commis », avait déclaré Lula à Rio de Janeiro, deux jours avant la séance de la Cour suprême.

Le Brésil reste profondément divisé

Le climat, très tendu partout dans ce pays qui reste profondément divisé depuis les élections de 2014, ne s’est pas amélioré après un message du chef de l’armée brésilienne. Le général Eduardo Villas-Boas a indiqué mardi 3 avril sur Twitter que l’armée « partage le sentiment de tous les bons citoyens qui répudient l’impunité ».

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -

Latest News

Presse Togolaise en deuil: Lucien MESSAN est décédé

Après le décès du journaliste alirou tchakala il y'a presque de 2 mois , la presse togolaise...

Bénin : Le commissaire du 1er arrondissement de Cotonou limogé

Le commissaire du 1er arrondissement de Cotonou Moussa Akindes Zakariya est relevé de ses fonctions . l'information a été...

Covid-19 : La vaccination s’élargie à d’autres cibles

La campagne de vaccination débutée le 10 mars dernier avec les personnels soignants et les personnes âgées de 50 ans et plus...

Covid-19:la situation ce mercredi 07 avril 2021 au Togo

Cent quatre-vingt-onze (191) des 1840 personnes testées sont positives portant le nombre total de cas positifs à 11501. Ces 191 personnes dont...

FAT: Une nouvelle Unité d’intervention spéciale désormais créée

Dans un arrêté datant du 02 avril 2021 dernier ,la ministre des armées Marguerite Gnakadé a annoncé la création au sein des...
- Advertisement -

More Articles Like This

- Advertisement -